Clips & BiographieDiscographie

Les clips


[fwduvp preset_id=”13″ playlist_id=”136″]

Biographie de The Doors

the-doorsEn à peine cinq ans d’existence, The Doors est devenu l’un des groupes les plus emblématiques de l’histoire du rock ! Composé de Jim Morrison, John Densmore, Ray Manzarek et Robbie Krieger, le groupe s’est formé en juillet 1965, à Los Angeles.

Jim Morrison est né le 8 décembre 1943 à Melbourne, en Floride. C’est à l’université de Los Angeles (UCLA) qu’il rencontre Ray Manzarek. C’est dans cette même ville qu’ils vont débuter dans un club nommé le Whisky A Gogo…

Tout en spiritualité, leur musique sait allier rock et blues, l’orgue de Manzarek lui conférant une certaine originalité. On doit le nom du groupe à Morrison qui souhaitait ouvrir “les portes de la perception” à ceux qui écoutaient The Doors mais aussi à son admiration pour le poète William Blake.

Light My Fire

En 1967, c’est le premier album avec l’énorme Light My Fire (écrit par Krieger) qui restera comme l’un des plus grands succès et surtout, l’un des chefs-d’oeuvre des Doors. D’autres perlent illuminent ce qui est l’un des meilleurs premiers albums de l’histoire du rock: The End, Crystal Ship, Soul Kitchen, Break On Through.

Le groupe joue en tête d’affiche au Fillmore en 1967 puis publie Strange Days (1968) suivi par Waiting For The Sun l’année suivante. Ce troisième opus est le seul du groupe à se classer numéro 1 outre-Atlantique, quatre mois durant. Il contient notamment Spanish Caravan et Summer’s Almost Gone.

Le Roi Lézard

Emblème de toute une génération, les Doors sont de fervents leaders du mouvement hippie. Ardents défenseurs du cannabis et envoûtés par la poésie de Jim, les quatre Californiens se retrouvent pourtant très vite pris dans un tourbillon infernal ! Entre violence, sexe, alcool et drogue, ils passent tout près de la catastrophe.

Le chanteur s’est construit un personnage à part (“le Roi Lézard”) allant même jusqu’à exhiber ses parties intimes lors d’un concert à Miami, le 1er mars 1969. Il est condamné pour “conduite lascive en public”. Mais son talent est intact. En 1970, l’album Morrison Hotel, avec le somptueux Roadhouse Blues, les réhabilite complètement.

L.A. Woman est le point culminant de la formation. Il sort en 1971 et contient notamment Riders On The Storm, véritable synthèse de tout ce que ce groupe savait faire. Love Her Madly, The Wasp et la chanson titre sont autant de bijoux.

Cimetière du Père Lachaise

Morrison n’a malheureusement pas le temps de savourer ce succès, emporté par une folie de trop le 3 juillet 1971, à Paris. C’est d’ailleurs dans cette même ville qu’il repose. Sa tombe, au cimetière du Père Lachaise, est devenue depuis un véritable lieu de culte et est désormais gardée jour et nuit…

Le trio restant continue jusqu’en 1973 avec deux nouveaux albums. Au total, les Doors ont vendu plus de cinquante millions de disques dans le monde et restent l’une des valeurs sûres chez les disquaires.

Au cinéma

Une partie de la formation originale continue de donner des concerts, épaulée par Stewart Copeland, l’ancien batteur de Police, mais sans John Densmore qui refuse catégoriquement qu’elle se fasse appeler The Doors !

Francis Ford Coppola a utilisé le titre The End pour les besoins de son film Apocalypse Now et Oliver Stone a transposé la vie du groupe sur grand écran dans The Doors en 1990. C’est Val Kilmer qui y campait Jim Morrison, héros incompris, poète de génie et vraie icône psychédélique.

Ray Manzarek est décédé le 20 mai 2013 des suites d’un cancer.

tty2.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.